ALGERIECELL Share

Le N°1 depuis 4 ans en Algerie: Stabilite et rapidite incroyable : Il faut voir pour croire

Le payement via PAYPAL est opérationnel sur ce lien :http://www.algeriecell-share.com/pay/crbst_3.html
Pour être un revendeur agrée ALGERIECELL Share vous devez remplir un certain nombre de conditions qui sont:   1- Avoir un magasin spécialisé dans l'électronique ou l'informatique .  2- Avoir une acces internet .  3- Avoir des connaissances minimum dans le domaine du flashage des démodulateurs. 4- Avoir des connaissances de l'installation de CCcam - MGCamd .  5-Avoir un compte EPAY.dz .  Avantage étant un représentant ALGERIECELL Share .  1- Vous bénéficier d'une publicité sur notre site internet qui est très visité.  2- Vous bénéficier d'une publicité sur DZAIR SHOP TV.  3- Vous bénéficier des meilleurs tarifs .  4- Vous benificier une boite e-mail : xxxxxx@algeriecell-share.com. 4- Activations des abonnements en ligne instantané avec des codes . 5- Vous aurai l'exclusivité de représentant les Serveurs ALGERIECELL Share dans votre wilaya. Si vous voulez être un revendeur Agrée ALGERIECELL Share,Veuillez nous contactez sur: Contactez-Nous

Derniers sujets

» carte bis tv disponible en algerie
Mar 31 Jan - 12:44 par tlemceni15

» abon bis tv
Dim 29 Jan - 19:20 par tlemceni15

» Abonnement
Dim 27 Sep - 15:00 par laichifethi

» Abderahmane qui vous salues
Mer 15 Juil - 18:30 par animus

» Salutations d'un nouveau parmi vous
Mer 15 Juil - 18:28 par animus

» LES BOUQUETS DE ALGERIECELL SERVER
Mar 9 Juin - 14:11 par Admin

» mes salutations a tous
Sam 26 Juil - 7:48 par 2in1

» trouve le numero de carte monitique
Jeu 20 Mar - 14:05 par riahi

» présentation
Jeu 26 Déc - 20:57 par baboune

Mots-clés


    IRAN • Le slogan nucléaire peine à faire recette

    Partagez

    Invité
    Invité

    IRAN • Le slogan nucléaire peine à faire recette

    Message par Invité le Jeu 10 Avr - 0:35

    IRAN • Le slogan nucléaire peine à faire recette

    Le président iranien a annoncé, le mardi 8 avril à l'occasion de la Journée nationale du nucléaire, l'installation de 6 000 centrifugeuses. Mais, à Téhéran comme en exil, la presse semble de moins en moins dupe des annonces grandiloquentes du régime.

    Célébration de la Journée nationale
    du nucléaire, le 8 avril à Téhéran AFP

    Le 8 avril, l'Iran célébrait la Journée nationale du nucléaire. Cette année, les autorités iraniennes ont voulu fêter en grande pompe le deuxième anniversaire du début de l'enrichissement nucléaire dans le pays, qui, selon les autorités, remonterait au 9 avril 2006.

    Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a profité de l'occasion pour faire plusieurs annonces spectaculaires. Le site d'information Entekhab relate fidèlement ses propos. Il a notamment affirmé que 6 000 centrifugeuses étaient en phase d'installation. De plus, toujours selon lui, une nouvelle génération de centrifugeuses, avec des capacités "cinq fois supérieures" à celles existantes, sont en train d'être testées et devraient être mises en place d'ici deux à trois mois. Un délai qui coïncide avec le temps suffisant à l'Iran pour se conformer aux exigences du Conseil de sécurité. Le 3 mars dernier, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté une nouvelle résolution donnant 90 jours à l'Iran pour suspendre l'enrichissement d'uranium. C'est le quatrième texte de l'ONU sur ce sujet.

    Téhéran anticipe la fin de l'ultimatum en clamant ses réussites en matière nucléaire. Le quotidien gouvernemental Iran affiche en une des photos de la visite du président dans l'usine nucléaire de Natanz. Pour le journal de Téhéran, la Journée du nucléaire est une occasion d'insister sur "la fierté et l'honneur de la nation iranienne. L'Iran islamique avance grâce aux talents de ses jeunes scientifiques et à ses progrès. La République islamique prend sa place dans le club des nations nucléaires du monde, malgré le désir de plusieurs pays de nous en empêcher. En tant que signataires du traité de non-prolifération (TNP), nous avons le droit de développer l'énergie nucléaire civile."

    Si la presse locale se fait l'écho de cette journée particulière, les déclarations présidentielles font moins couler d'encre que d'habitude. Les éditorialistes se consacrent aux autres sujets qui préoccupent les Iraniens. Le quotidien ultraconservateur Kayhan évoque les problèmes de la hausse des prix alimentaires. Jomhouri Islami, le grand quotidien religieux, propose une série d'éditoriaux sur les élections du Parlement, dont le second tour doit se tenir le 25 avril. Quant au quotidien des réformateurs Etemad-e Melli, il se contente d'informations officielles sur le sujet du nucléaire.

    "L'Iran a fêté le nucléaire pour la millième fois", ironise le chroniqueur Ebrahim Nabavi, dans Rooz, le quotidien en ligne d'Amsterdam. Le journaliste estime qu'on ne peut pas accorder de crédit aux chiffres avancés depuis trois ans par le président iranien. Ainsi, à chaque occasion, il augmente le nombre de centrifugeuses, de 164 à 6 000, mais tout est toujours "en cours d'installation" ou "en phase de test". "Il ferait mieux de cesser ses annonces grandiloquentes et de se préoccuper des véritables problèmes, notamment en matière économique."
    Hamdam Mostafavi



    Revue de presse - 9 avr. 2008 Courrier international

      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 12:40